Canadian Sport Instute

Les jeunes prennent la relève

La fontaine de jeunesse est en pleine ébullition à l’Institut canadien du sport de Calgary. La nouvelle période quadriennale d’hiver est en cours et des rôles importants sont à combler dans bien des sports. À la suite des Jeux olympiques d’hiver de 2018, les disciplines sportives ont maintenant le mandat de bâtir des équipes solides et jeunes.

La lugeuse Brooke Apshkrum n’a que 18 ans et elle termine ses derniers cours à l’école secondaire. Bien qu’elle vienne à peine de compléter sa première expérience olympique à PyeongChang, où elle a obtenu la 13e place, elle joue maintenant le rôle invraisemblable de leader dans une équipe très jeune et bien positionnée pour faire partie des meilleures.

Mise à part la lugeuse d’expérience Kimberley McRae, qui se dirige vers ses troisièmes Jeux olympiques, l’équipe féminine de luge déborde de jeunes athlètes enthousiastes à l’idée de tirer profit de la contribution impressionnante laissée par Alex Gough, médaillée de bronze aux Jeux olympiques.

En étant la deuxième plus vieille athlète de l’équipe féminine, Brooke est bien consciente du rôle inattendu qu’elle détient malgré son jeune âge. Elle peut maintenant partager son expérience olympique, et elle est à la fois inquiète de la dynamique de la nouvelle équipe et emballée par celle-ci.

« Bien sûr que c’est effrayant », avoue-t-elle. « C’est intimidant de faire face à une nouvelle situation rien qu’avec ses propres connaissances. Par contre, ce serait plus difficile pour moi s’il n’y avait pas de progression. Je vois maintenant les choses d’un nouvel œil, dans une nouvelle atmosphère. C’est rafraîchissant. »

Brooke croit beaucoup au programme de luge parce qu’elle sait que le succès d’Alex est le résultat de nombreuses années de travail acharné et du progrès réalisé par l’ensemble de l’équipe et des spécialistes de luge. « Le fait de savoir qu’Alex n’est pas une anomalie nous inspire confiance dans le programme », explique-t-elle. « Toute notre équipe est forte, le programme est solide, nous avons beaucoup de potentiel et de possibilités de croissance devant nous. Nous devons suivre le chemin, travailler fort et faire confiance au programme. »

Comparativement à Brooke, la skieuse alpine Roni Remme, âgée de 22 ans, est réellement une ancienne. Toutefois, elle aussi fait partie des jeunes de son équipe et est consciente du défi qui l’attend. « Notre équipe est très petite et vraiment jeune », admet-elle. « Personne ne sait ce dont nous sommes capables, mais nos rêves sont grands et nos attentes sont élevées. »

Roni a participé aux Jeux olympiques de 2018 de manière imprévue et elle s’y est même rendue sans accréditation. Même si elle a manqué toute l’excitation et la préparation qui précèdent les Jeux, elle a profité au maximum de cette expérience et elle a su gérer la pression de performer.

Étudiante à l’Université d’Utah, Roni participe à des compétitions de la NCAA et fait une majeure en psychologie et une mineure en affaires. Après avoir arrêté ses cours durant la dernière saison afin de se concentrer sur le ski, Roni retourne maintenant aux études et aux compétitions de la NCAA pour les deux prochaines années.

« Je veux terminer mes cours, mais je ne veux pas qu’ils nuisent à mon entraînement », dit-elle. Son horaire en Utah lui permet de suivre une session à temps plein sans compromettre son entraînement. Ajouter à son emploi du temps un horaire complet pour la Coupe du monde sera très difficile, mais il ne fait aucun doute qu’elle est prête à relever ce défi.

Pour l’instant, Brooke et Roni ne réfléchissent pas trop aux Jeux de 2022 à Pékin. Elles se concentrent toutes les deux sur l’entraînement quotidien qu’elles doivent suivre pour s’améliorer ainsi que sur les principales compétitions à venir au cours de la saison, y compris les coupes du monde et les championnats du monde. Malgré tout, dans un coin de leur tête, elles savent que 2022 est à l’horizon, encourageant la prochaine génération à conquérir le monde.

Inspirées, éloquentes et confiantes, Brooke et Roni inspirent confiance quant à l’avenir de leurs sports. Brooke et ses paires comprennent qu’elles se trouvent toutes dans la même position, tentant de se tailler une place dans l’équipe senior. Elles travaillent ensemble et possèdent toutes la motivation pour bâtir une nouvelle équipe de calibre mondial. « Tout le monde tente de s’y rendre, mais nous nous encourageons tous », dit-elle.

Roni abonde dans le même sens : « Nous acceptons de relever ce défi. Nous savons que nous sommes jeunes et nous voulons faire partie de la prochaine génération. Nous en avons l’énergie et le désir. »

Institut canadien du sport de calgary: @csicalgary
Rédigé par Kristina Groves: @kngrover
Photo crédit: Dave Holland @csicalgaryphoto
13/06/18

2018 Game Plan Summit

Nos commanditaires

  • Sport Canada
  • Bow Cycle
  • FactorsGroup
  • AASRA
  • The Downtown Sports Clinics
  • Alberta Government
  • Alberta Sport Connection
  • ARC
  • Blakes
  • Coach.ca
  • Olympic.ca
  • DSL
  • EFW
  • KPMG
  • Own the Podium
  • Pfizer
  • Secure
  • B2ten